Après la libération de Laurent Gbagbo : Les premiers mots de son épouse Simone Gbagbo

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son poulain Charles Blé Goudé ont bénéficié, ce vendredi 14 décembre 2018, d’une liberté provisoire, accordée par les juges de la chambre de première instance, de la Cour pénale internationale (Cpi).

Face aux journalistes, qui ont accouru chez elle pour lui tirer les premiers mots, l’ex-Première dame n’a pas caché sa joie. « C’est fait. Ce jour est un jour ou la gloire de Dieu se manifeste. On a connu le 11 avril 2011. On a connu le 30 novembre 2011. Aujourd’hui là, on connait le 14 décembre 2018. Cette liberté provisoire est à saluer. Mais, vous-mêmes, vous savez que ce n’est que la moitié du chemin. La liberté provisoire, elle est bonne à prendre, parce que rien ne vaut la liberté, le fait d’être dehors, dans une maison qui va être sa maison, où on va se mouvoir comme on entend. Il n’y a rien de telle. Mais, le travail n’est pas terminé. C’est pourquoi je voudrais d’abord, tout de suite là, féliciter les avocats, tous les avocats, les patriotes de tous bords, les Gor (Gbagbo ou rien, Ndlr), c’est leur victoire. Je voudrais féliciter tous les groupes et tous les individus, qui ont prié pour que ce monsieur-là (Laurent Gbagbo) et Blé Goudé soient libérés », a déclaré à brûle-pourpoint, Mme Gbagbo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
17 + 28 =